Reportage: Alioune Ng Kadam, jeune entrepreneur expatrié, un lébou bien chez lui

NgomJeune entrepreneur bargnois, Alioune Ngom Kadam est un selfmademan. La trantaine sonnée, ce jeune père de famille a préféré investir dans sa localité d’origine, après une expérience manquée en Europe, que de baisser les bras. Depuis 10 ans ce jeune lébou de souche s’active dans la vente de produits importés, de gonflage et vente de pneus pour véhicules et articles divers. Aujourd’hui, il incite ses compatriotes à oser le pari et rompre avec les complexes et les stéréotypes.


Alioune Kadam reste convancu que si les jeunes bargnois ne nourrissent plus de complexes pour travailler dans leur propre fief, la ville s’en portera mieux. Car A Ng Kadam dira que le complexe tue l’ambition et seul le travail paye peut importe d’où on est et le lieux d’où on vient. Comme ces compatriotes expatriés il a fait l’Espagne et depuis sa déchéance, il pense que les jeunes comme lui doivent accepter de rompre avec les complexe et de braver les défis pour réussir leurs entreprises individuelles sans rien attendre de l’extérieur.

Après son expérience manquée en Europe A Ng Kadam est revenu avec 500 000 francs CFA et a fait un prêt bancaire pour investir dans la vente de produits venant de l’extérieur et depuis 10 ans son business marche à merveille malgré les clivage et le soutien de famille qu’il est. Il est l’un des rares jeunes bargnois à faire ce commerce au milieu des baol baol car pour lui seul le travail paye.
Suivez ce reportage Audio, sur le vécu d’Alioune Ngom Kadam jeune entrepreneur bargnois qui ne croie pas à l’immigration clandestine pour réussir.

Leave a Reply