Forum de Rufisque: Un événement aux relents politiques

L’ambiance  plus pris la pas sur l’événement lors de la cérémonie d’ouverture du Forum International de Rufisque ce lundi au CICAD de Diamaniadio. Tous les responsables de la mouvance présidentielle, ou presque, ont mobilisé leurs militants pour rivaliser d’ardeur devant le président Macky Sall,  qui a pris de son temps pour venir procéder à lancement des travaux ce symposium du département de Rufisque. Il devant si après se rendre en Gambie dans ses missions de chef de l’Etat.


Constat, à chaque coin de la Sall de Conférence du CICAD, les louanges et autres chansons des fanatiques et sympathisants, pompaient l’air  dans ses locaux et chacun voulait que le nom de son leader soit entendu par l’hôte de marque de ce Forum, à savoir le président Macky Sall, aux premiers rangs desquels les amis de Souleymane Ndoye. Le député et président du conseil départemental de Rufisque a eu droit un aura plus distingué que celui de ses pairs.

Cérise sur le gâteau beaucoup parmi ces applaudisseurs ignoraient l’intérêt de cette rencontre, encore moins le thème de cette édition inédite du forum de Rufisque.  Avec l’avènement de ce forum de trois jour, initié par Souleymane Ndoye et le conseil départemental qu’il dirige, les leaders des collectivités locales du terroir rufisquois, veulent que ce département soit le futur Hub économique du Sénégal, d’où l’emploi du thème, « S’implanter sur un territoire d’avenir », mieux encore un « Un territoire en mutation ». Mais au paravent, il serait plus judicieux de mettre les militants et les initiateurs de ce forum au même niveau d’information et de communication. La preuve au-delà de l’aspect politique, les applaudisseurs  n’’écoutaient même plus les discours des quatre intervenants que furent le maire de la commune de Diamnadio, le président du comité scientifique du forum et maire de Yenne Gorgui Ciss, le directeur de la Sococim, Youga Sow ou encore la figure de proue du forum Souleymane Ndoye et pire encore le président Macky Sall lui-même. Un trop plein de politique a le plus marqué le début des travaux de ce forum si important qui risque de passer à côté de la plaque si les conclusions des ateliers de ces trois jours, à soumettre au président Macky Sall du reste sur sa demande, ne prennent le même aspect politique que lors de l’ouverture. Les enjeux son énormes mais il faut savoir les assoir pour en tirer un énorme profit et dans l’intérêt des fils du département. La meilleure note musicale servie au locataire du palais, c’est Aya Bimbang d’Adja Khar Mbaye Madiaga, la grande cantatrice rufisquoise, bien appréciée par Macky Sall.