Education: Deux élèves victimes du bras de fer Etat-Syndicats enseignants

vivtime du système« Ousmane Mbaye et Amadi Touré, respectivement élèves au Lycée Malick Sy de Thiès sont victimes de bavures policières. Ils réclamaient la reprise des cours. finalement l’un est fracturé au nez et l’autre aurait perdu son œil. Des élèves sacrifiés par l’Etat du Sénégal et les Syndicalistes. L’école Sénégalaise est malade. Qui pour sauver cette année scolaire qui tire à sa fin ? »


Ce cri de coeur est lancé dans les réseaux sociaux par notre compatriote Ousmane Diouf Oussou, notamment après les affrontements entre forces de l’ordre élèves manifestants à Thiès alors que ces derniers réclamaient un retour imminent en classe et l’arrêt immédiat des grèves cycliques des enseignats, face à l’entêtement de l’Etat à satisfaire l’ensemble des requêtes des syndicalistes enseignants. C’est vrai l’école sénégalaise est malade, très malade.

SICI