Criminalité au Sénégal, Les chiffres de la peur

 

crimeLe phénomène de la criminalité prend de l’ampleur, si l’on suit de près la presse au Sénégal. La capitale sénégalaise donne l’image d’une ville affroyable et cruelle. Et les chiffres ici font froid dans le dos et les statistiques évoquées ne datent pas d’hier.

Selon le rapport annuel 2016 de la police, 49 951 individus dont 387 étrangers, ont été interpelés, cette année. En 2015 ils étaient au nombre de 36357 dont 449 étrangers, en 2014 36017 arrestations soient une augmentation notée d’année en année. La question est donc de savoir si l’on est face une montée de la criminalité ? Au vue des chiffres, on est tenté de répondre par l’affirmatif.  Mais pour la police il y a bien une performance, obtenue selon elle, grâce des services dans les zones criminogènes. «Les dispositifs dont les noms de code sont ‘’Karangue 2’’ et Sentinelle ».

Parmi les sujets appréhendés en 2016, 11 061 d’entre eux sont allés au parquet. En 2005 et 2014, ce nombre était successivement 998 et 8440 personnes.

Selon ce rapport policier, émis en 2016, les motifs principaux sont liés au vol avec violence, cambriolage, meurtre, vol de véhicule, atteinte aux mœurs, viol sur mineur de moins de treize ans, etc. Les mêmes motifs fournis en 2015.

Cette année là, 34 meurtres présumés contre 40 cambrioleurs et 195 autres voleurs à mains armées,  avec violence. Une présence forte donc de la criminalité. D’autres rapports de police datant de 2004 à 2009 révèle également des statistiques sont alarmantes.  Et Dakar est peut être considérée comme une ville cruelle, puis qu’elle occupe le peloton de tête en matière de crime…

Avec Enquête journal

Leave a Reply