EXPLOSION A LA CENTRALE ELECTRIQUE DE CAP DES BICHES: L’unité C 4 prend feu 


Un incendie spectaculaire est survenu, hier mardi dans l’après-midi, à la centrale de cap des Biches sise à l’entrée de Rufisque. Selon les travailleurs trouvés sur les lieux, l’explosion d’une machine diésel de l’unité C 4 serait à l’origine de cet accident. Ces mêmes informations font état de la propagation du feu qui se serait propagé pour atteindre la machine thermique et une partie de la cheminée. Alerté par la forte détonation, les techniciens de la SENELEC ont pris d’assaut l’usine du Cap des Biches où c’était le branle bas pour tenter de circonscrire les flammes. Les soldats du feu ont été mis à contribution pour éviter que le pire ne se produise.

Sous le couvert de l’anonymat, les ouvriers pointent du doigt la vétusté des installations. Une assertion balayée d’un revers de main par le directeur de la production et de la distribution de la société nationale de l’électricité. « Le feu a été circonscrit, le secteur de la production et de la distribution ont été épargnés par les flammes », a rassuré Thierno Kane, venu s’enquérir de la situation.

Pour l’heure, d’importants dégâts matériels ont été dénombrés par les ingénieurs qui estiment le bilan financier à plusieurs milliards. A noter qu’après cette interruption accidentelle, des quartiers de Rufisque Ouest, zone d’implantation de la centrale électrique et certains quartiers de la localité de Mbao ont été momentanément privés d’électricité.

 

 

Leave a Reply